Le David de Michel-Ange

À la galerie de l’Académie, la foule se presse pour admirer le célébrissime David de Michel‑Ange.

Quand on entre, on ne voit que lui.

“Froid comme le marbre” dit l’expression. Mais ici, le marbre est vivant !

David, Michel-Ange, Toscane, Italie

La copie du David de Michel-Ange.

 

   Quand on observe son profil droit, c’est un beau jeune homme, un jeune Apollon, de proportions parfaites, dans sa nudité toute innocente, le regard rêveur perdu dans le lointain.

    Mais si on se déplace pour observer le profil gauche, alors c’est un homme jeune, le regard décidé, presque dur, sûr de lui, sûr de vaincre, plein d’audace, invincible.

    Sa fronde sur l’épaule, il est vainqueur d’avance sur le géant Goliath.

 

 

 Comment traduire tout cela dans un bloc de marbre réputé “impropre à la sculpture”, destiné à être jeté ?

 On est en droit de se demander quel David aurait pu sculpter Michel-Ange dans un bloc de marbre parfait !…

David, Michel-Ange, Toscane, Italie