Les nids d’éléphant

   Au Cambodge, la circulation, sur certains axes routiers, laisse rêveurs les conducteurs français.

Les chaussées sont régulièrement entretenues, mais les pluies de mousson et les inondations y provoquent des dégâts considérables et chaque année tout est à refaire. Au début de la saison sèche, commencent donc les réparations et les véhicules sont détournés sur des voies secondaires, remises en état plus tard.

Voilà pourquoi notre bus, conduit par un chauffeur virtuose, nous a fait vivre une expérience étonnante. L’exercice consistait non pas à conduire dans sa voie de circulation, mais à contourner les trous dans la chaussée, trous appelés très justement par notre guide non pas “nids de poule”, mais “nids d’éléphant”. Mal de cœur et massage fessier énergique garantis !

Les trous les plus importants se voyaient de loin, non pas comme en France grâce à des barrières ou des spots lumineux. Non, un gros tas de branchages bouche le trou, il suffit de le contourner. Et comme chaque conducteur doit agir de la même manière, on imagine la stupeur des policiers français en hélicoptère, observant cette route où toutes les voitures semblent slalomer, comme pilotées par des conducteurs ivres ou fous…

Une expérience étonnante, vraiment… D’ailleurs, il n’est pas autorisé à un étranger de conduire une voiture, même s’il dispose d’un permis international. On comprend mieux pourquoi !Fleche droite vert