Mets exotiques

   La cuisine cambodgienne est raffinée et délicieuse : soupes en tous genres, poissons et crustacés, nems, légumes sautés et riz à tous les repas, fruits variés et mûrs à point. Restent les sauces, parfois agressives à mon goût.

Mais nous voilà sur le marché d’un village Skun.

Notre regard est aussitôt attiré par des tubes de bambou dans le creux desquels sont conservés le sucre et le vin de palme extraits du palmier à sucre.

mets exotiques, Skun, Cambodge

Tubes de bambou.

Cet arbre à tout faire, grosse boule de palmes au sommet d’un tronc tout droit, fait partie du paysage. Et les cueilleurs n’ont pas besoin d’échelle : ils grimpent le long du tronc à une vitesse étonnante, leurs tubes de bambou en bandoulière, et, récolte faite, redescendent sans crainte du vertige.

Un peu plus loin, des cailles laquées s’entassent sur un plat comme de minuscules canards et de grands récipients remplis d’araignées ou de grillons frits attirent les gourmands.

mets exotiques, Skun, Cambodge

Araignées frites.

Je n’ai pas osé goûter aux mygales, mais en croquant un grillon, j’ai eu la surprise d’y retrouver le craquant et le goût huilé/salé des chips occidentales.

mets exotiques, Skun, Cambodge

Grillons frits.

Finalement, j’en ai repris un second.

Mais mon repas improvisé s’est arrêté net lorsque j’ai vu deux clientes assises devant une assiette d’œufs de cane. Ici, on les consomme durs et on peut avoir la chance de tomber sur un œuf couvé. Manger le poussin en formation semble le comble du délice.

Moi, les voir m’a coupé subitement l’appétit !…Fleche droite vert