Le Palais Youssoupov

Pour cette première matinée à Saint Pétersbourg, nous avons au menu la visite du palais Youssoupov, quai de la Moïka.

Il a appartenu à une richissime famille noble de Russie. Au siècle des Lumières, le prince N. Youssoupov, cultivé, diplômé, amoureux des Lettres et des Arts, consacra une partie de son immense fortune à constituer une fabuleuse collection d’œuvres d’art.

Son fils entreprit la reconstruction du palais dont la façade jaune et blanche décorée d’un portique à six colonnes fait penser aux palais de Toscane.

Façade du palais Youssoupov

Façade du palais Youssoupov

Il fit ajouter plusieurs bâtiments pour abriter la collection de son père.

Pénétrons dans ce magnifique endroit.

Nous montons d’abord un magnifique escalier de parade éclairé par un lustre de cristal.

Le grand escalier de parade

Le grand escalier de parade

Le lustre en haut de l'escalier

Le lustre en haut de l’escalier

Il nous mène à une suite de salons repérés par des couleurs. À de nombreux endroits, des portraits de famille sont suspendus au mur.

Portrait de Zinaïda Youssoupov

Portrait de Zinaïda Youssoupov

Le salon cramoisi.

Le salon cramoisi

Le salon cramoisi

Le salon bleu dont les dorures et le marbre blanc s’allient parfaitement au damas bleu à dessins dorés des murs. Le parquet est constitué d’essences précieuses.

Le salon bleu

Le salon bleu

La salle aux colonnes blanches où l’on organisait banquets et repas d’apparat.

La salle aux colonnes blanches

La salle aux colonnes blanches

La grande rotonde abrite des sculptures antiques. Elle ouvre sur la salle de danse dont le plafond est orné de nymphes aux habits flottants qui dansent avec des rubans.

Sculpture antique

Sculpture antique

La salle de danse

La salle de danse

Une galerie de peintures expose une partie des œuvres de la collection Youssoupov.

Galerie de peintures

Galerie de peintures

Un peu plus loin, nous pénétrons dans l’intimité de la princesse : sa chambre est dans les tons bleus.

La chambre à coucher de la princesse

La chambre à coucher de la princesse

Nous poursuivons la visite par le salon de musique qui nous rappelle que N. Youssoupov était violoniste et compositeur. Des concerts de musique de chambre y sont encore organisés de nos jours.

Le salon de musique

Le salon de musique

Nous voici à présent dans le salon Henri II à l’atmosphère Renaissance, suivi du cabinet de travail du Prince.

Le salon Henri II

Le salon Henri II

Le cabinet de travail du Prince

Le cabinet de travail du Prince

De là, nous entrons dans la salon mauresque.

Le salon mauresque (1)

Le salon mauresque (1)

L’architecte Stepanov a utilisé dans cette pièce un procédé étonnant : la partie haute des murs a été peinte avec des laques par-dessus des dorures qui semblent encore scintiller à travers les couleurs. Bluffant !!

Le salon mauresque (2)

Le salon mauresque (2)

Il reste une petite salle de danse donnant sur la Moïka dont le plafond est joliment peint.

Le plafond de la petite salle de danse

Le plafond de la petite salle de danse

Ce palais présente une exposition sur l’assassinat de Raspoutine, qui se déroula ici, dans les appartements privés de Félix Youssoupov, dernier propriétaire du palais. Considérant que Raspoutine constituait un danger pour la famille impériale, en décembre 1916, il décida avec quelques complices de l’assassiner. Il l’invita à rencontrer son épouse, l’une des plus belles femmes de son temps lors d’un goûter.

La salle Raspoutine (1)

La salle Raspoutine (1)

La salle Raspoutine (2)

La salle Raspoutine (2)

Mais ni les gâteaux ni le vin, saturés de cyanure, ni les deux balles de revolver, ni le coup de matraque sur la tête ne purent en venir à bout.

Raspoutine

Raspoutine

Rattrapé après avoir tenté de s’échapper de ce piège, Raspoutine fut jeté dans la Moïka où le froid glacial eut raison de lui.

Enfin, dernier détail remarquable, ce palais possède un théâtre privé qui imite à la perfection les grands théâtres européens.

Le théâtre (1)

Le théâtre (1)

Sa décoration est somptueuse et son acoustique excellente.

Le théâtre (2)

Le théâtre (2)

Nous avons pu le vérifier en écoutant un chœur de voix d’hommes qui ont interprété pour nous des chants traditionnels et des hymnes religieux.

Pendant le concert

Pendant le concert

Un très bel endroit !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *