Serguiev Possad

L’Anneau d’Or est le circuit des cités historiques qui entourent Moscou.

Notre voyage prévoit d’abord Serguiev Possad. La banlieue moscovite puis la campagne défilent tranquillement, laissant apercevoir entre les bouleaux isbas et autres maisons de bois dont raffolent les habitants pour les week-ends et les vacances.

À Serguiev Possad, nous visiterons surtout la laure de la Trinité Saint-Serge. Ce monastère est un peu le Vatican de l’église orthodoxe russe. En effet, c’est là qu’en 1345, Serge de Radonège fonda un monastère qui fut bientôt entouré d’une bourgade puis d’une ville. Devenu le plus grand chef spirituel de Russie, Serge sera canonisé en 1422. Saint Serge est l’un des saints les plus vénérés dans l’église orthodoxe.

La statue de Saint Serge de Radonège

La statue de Saint Serge de Radonège

La laure de la Trinité Saint-Serge est un complexe religieux entouré d’une enceinte fortifiée. La célébrité du lieu lui assura la présence d’artistes de renom ainsi que des dons provenant de hauts personnages. C’est pourquoi le musée installé dans la sacristie abrite des pièces d’orfèvrerie magnifiques et des ouvrages brodés qualifiés de “peinture à l’aiguille”, en raison de l’extrême finesse de leur exécution.

Passons sous le porche de “La Belle Porte” où des fresques représentant des scènes de la vie de Saint Serge nous accueillent.

La Belle Porte

La Belle Porte

Fresques de la Belle Porte (1)

Fresques de la Belle Porte (1)

Fresques de la Belle Porte (2)

Fresques de la Belle Porte (2)

Fresques de la Belle Porte (3)

Fresques de la Belle Porte (3)

Fresques de la Belle Porte (4)

Fresques de la Belle Porte (4)

Fresques et mosaïques

Fresques et mosaïques

Nous voici à présent devant l‘église-sur-Porte Saint-Jean-le-Précurseur aux cinq coupoles dorées.

Église Saint-Jean-le-Précurseur

Église Saint-Jean-le-Précurseur

Aussitôt le clocher bleu et blanc attire le regard : haut de plus de 80 mètres, on remarque de très loin sa silhouette élégante à cinq étages.

Le clocher

Le clocher

Tout près, une chapelle baroque abrite une source dont l’eau miraculeuse a guéri un aveugle.

La chapelle sur le puits

La chapelle sur le puits

Et juste à côté, sous une sorte de baldaquin, coule aussi cette même eau que les pèlerins peuvent boire ou même emporter chez eux.

Le baldaquin de la source miraculeuse

Le baldaquin de la source miraculeuse

Nous visitons la cathédrale de la Dormition, carrée, haute, sobre, toute blanche, consacrée à la Sainte Vierge. Ses cinq bulbes guident notre regard vers le ciel. Celui du centre est doré, tandis que les quatre autres sont bleu nuit, constellés d’étoiles d’or.

La cathédrale de la Dormition

La cathédrale de la Dormition

La cathédrale de la Dormition-Les coupoles

La cathédrale de la Dormition-Les coupoles

À l’angle de l’église, le tsar Boris Godounov et sa famille reposent dans un tombeau tout blanc.

Le tombeau des Godounov

Le tombeau des Godounov

Nous passons devant la petite église du Saint-Esprit : son unique coupole bleu et or abrite un clocher qui servit longtemps de tour de guet.

L'église du Saint-Esprit

L’église du Saint-Esprit

L'église du Saint-Esprit - La coupole

L’église du Saint-Esprit – La coupole

Enfin, au cœur de la laure, nous entrons dans la cathédrale de la Trinité, avec ses trois absides et sa coupole et ses toits recouverts d’or. À l’intérieur, les reliques de Saint Serge reposent dans une châsse en argent sur laquelle les pèlerins viennent s’incliner.

La cathédrale de la Trinité

La cathédrale de la Trinité

La cathédrale de la trinité-Les coupoles et les toits

La cathédrale de la trinité-Les coupoles et les toits

La châsse de Saint Serge

La châsse de Saint Serge

La laure comporte aussi un réfectoire aux murs polychromes. Dans l’entrée, de remarquables fresques illustrent Adam et Ève chassés du Paradis Terrestre.

Le Réfectoire

Le Réfectoire

Fresques d'Adam et Ève

Fresques d’Adam et Ève

La salle de ce réfectoire est immense, sans aucun pilier. On l’utilise pour les cérémonies et les réceptions. Une simple balustrade la sépare de l’église Saint-Serge dont l’iconostase en bois sculpté et doré est d’une richesse inouïe.

Intérieur de l'église Saint-Serge-du-Réfectoire

Intérieur de l’église Saint-Serge-du-Réfectoire

À la sortie du réfectoire, se dresse la très petite église Mikheïev qui rappelle l’apparition de la Vierge à Saint Serge et à son disciple Mikhey.

Église Mikheïev

Église Mikheïev

La laure n’est pas un musée réservé à la visite des touristes. Des offices religieux, des processions, des pèlerinages s’y déroulent régulièrement, et comme elle abrite aussi un séminaire, on rencontre souvent des popes, jeunes ou plus âgés…

Un jeune pope

Un jeune pope

…dont la soutane noire s’accommode très bien d’un téléphone portable !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *