La forteresse Pierre-et-Paul

Construite dès 1703 sur l’ordre de Pierre le Grand à l’entrée de la Neva, sur la petite île aux Lièvres, cette forteresse devait protéger Saint-Pétersbourg des incursions suédoises.

Arrivée sur l'île aux Lièvres

Arrivée sur l’île aux Lièvres

Elle a la forme d’un hexagone avec six bastions aux angles reliés par des courtines.

À l'intérieur de la forteresse (1)

À l’intérieur de la forteresse (1)

À l'intérieur de la forteresse (2)

À l’intérieur de la forteresse (2)

À l'intérieur de la forteresse (3)

À l’intérieur de la forteresse (3)

Par chance elle n’eut jamais à tirer le canon pour défendre la ville et servit un temps de prison.

À l’intérieur des remparts, on visite la cathédrale Pierre-et-Paul, visible de loin grâce à son clocher.

La cathédrale (1)

La cathédrale (1)

La cathédrale (2)

La cathédrale (2)

La cathédrale (3)

La cathédrale (3)

Il mesure 122 mètres de haut et son aiguille dorée 60 mètres. Ce clocher possède une horloge à carillon. Le dernier en date a 51 cloches et des concerts de carillons ont lieu régulièrement.

La cathédrale (4)

La cathédrale (4)

La cathédrale (5)

La cathédrale (5)

À l’intérieur, le décor est somptueux. Une iconostase recouverte d’or, une chaire magnifique, des peintures de toute beauté.

L'iconostase

L’iconostase

La chaire

La chaire

Décoration intérieure (1)

Décoration intérieure (1)

Décoration intérieure (2)

Décoration intérieure (2)

La cathédrale abrite les sépultures des tsars de Pierre le Grand à Nicolas II.

Tombeau de Pierre le Grand

Tombeau de Pierre le Grand

Tombeaux d'Alexandre II et de sa femme

Tombeaux d’Alexandre II et de sa femme

Tombeau de Nicolas II

Tombeau de Nicolas II

Dans un square, on reconnaît à peine le tsar Pierre le Grand : assis, maigre, en chaussettes, le grand homme est redevenu un simple Russe assis sur un fauteuil dans un jardin. Inutile de préciser que cette œuvre a été critiquée lors de son installation !

Non loin de l’île aux Lièvres, le croiseur Aurore est amarré depuis des décennies. Construit en 1900,ce bateau de guerre a été le premier en 1917 à hisser le drapeau rouge des Bolcheviks et à tirer sur le Palais d’Hiver situé juste en face.

Le croiseur Aurore

Le croiseur Aurore

Symbole de la Révolution d’Octobre, il n’a pas bougé depuis 70 ans. On se contente de le repeindre régulièrement…