Le Kremlin de Moscou

Approchons-nous du cœur de Moscou : le Kremlin.

Nous voici devant un rempart de briques rouges couronné de créneaux en queue d’hirondelle.

Les murailles du Kremlin

18 tours de défense viennent le renforcer, toutes coiffées d’un chapiteau.

La tour Beklemichev

La tour d’angle de l’Arsenal

La tour du Sauveur

La tour Koutafia qui joue le rôle d’avant-poste nous permet d’accéder à la tour de la Trinité par laquelle nous pénètrerons dans la citadelle.

La tour Koutafia

La tour de la Trinité

À gauche, voici l’Arsenal et sur la droite l’ancien palais des congrès. Transformé en Palais national du Kremlin, il accueille à présent des spectacles : des vedettes internationales s’y produisent ainsi que les danseurs du Ballet National du Bolchoï.

Le Palais National du Kremlin

En face, le Sénat, de style classique et coiffé d’une coupole, est le lieu de réunion du Conseil des Ministres.

Le Sénat

Tout près de là, est exposé le “roi des canons“, le plus grand du monde, magnifiquement ciselé, qui devait protéger le Kremlin. Il n’a heureusement jamais eu à servir.

Le roi des canons

Quelques mètres plus loin, la “reine des cloches“, la plus grande du monde avec ses 6 mètres de haut et ses 200 tonnes, n’a jamais sonné : à peine le sculpteur avait-il fini de la ciseler qu’un incendie provoqua une fissure et un petit morceau s’en détacha (12 tonnes quand même !). Elle repose à présent sur un socle solide.

La reine des cloches

Derrière elle, s’élève le très beau clocher d’Ivan-le-Grand. Ses 21 cloches sont accrochées dans un grand monument de 80 mètres de haut.

Le clocher d’Ivan-le-Grand

Nous arrivons dans un joli jardin fleuri et arboré.

Les jardins du Kremlin

Ici, je m’attendais à voir enfin le palais présidentiel, mais ô surprise ! nous voilà sur la place des cathédrales. Car ce lieu de pouvoir est aussi le centre spirituel de l’église orthodoxe russe. C’est ainsi que nous avons sous les yeux :

L’église des Douze Apôtres, surmontée de cinq coupoles grises.

L’église des Douze-Apôtres

Les coupoles de l’église des Douze-Apôtres

-La cathédrale de la Dormition, couronnée de cinq bulbes dorés, liée aux grands événements du pays : sacre des tsars, intronisation des patriarches. Et plusieurs métropolites y sont inhumés.

La cathédrale de la Dormition

-La cathédrale de l’Archange Saint-Michel, nécropole des princes de Moscou et des premiers tsars, dont l’intérieur est couvert de fresques magnifiques. Photos interdites, hélas !

La cathédrale de l’Archange Saint-Michel

Les bulbes de la Cathédrale de l’Archange Saint-Michel

Le portail ouest de la cathédrale de l’Archange Saint-Michel

-Et l’admirable cathédrale de l’Annonciation, dont les 9 bulbes dorés brillent au soleil.

Les bulbes dorés de la cathédrale de l’Annonciation

La cathédrale de l’Annonciation

Et tout à côté, le voici enfin, le Grand Palais du Kremlin, où travaille le président Poutine. Il étire sa façade jaune et blanche sur plus de 120 mètres et comporte quelque 700 salles.

Le Grand Palais du Kremlin

Cette construction du milieu du 19° siècle s’intègre finalement assez bien aux autres bâtiments laïcs que sont le palais à facettes, ainsi nommé à cause du bossage des pierres de sa façade…

Le palais à facettes

…et le palais des Terems, fabuleux palais privé dont les chapelles sont surmontées de 11 bulbes dorés au col de briques rouges.

Les 11 bulbes du palais des Terems

Il nous reste quelques minutes pour admirer la vue depuis les remparts.

Vue depuis les remparts du Kremlin

La Moskova coule paresseusement sous le pont chargé de voitures

et sur le côté droit, brillent les coupoles dorées de la cathédrale du Christ-Sauveur.