Monreale, sa cathédrale et son cloître

Jeudi 10 mai

Lever : 6h 30.

Nous avons très bien dormi dans la fort jolie chambre bleue où nous avons dîné d’un plateau de fruits frais hier soir.

Au New Hôtel Palace de Marsala

Vers 7h, nous descendons régler la bouteille d’eau consommée en chambre. Las ! À la réception, personne ne parle français, il faut un temps infini pour nous repérer sur l’ordinateur de l’hôtel, et de toute façon l’employé n’a pas la clé de la caisse dans sa poche pour nous rendre la monnaie : la bouteille nous coûtera donc 3,75  euros et non pas 3,50…

Le petit déjeuner est servi dans une très jolie salle, mais l’american cafe se révèle plus fort qu’un expresso français : nous devons l’allonger à plusieurs reprises. Et le pain grillé, qui devait (selon la promesse d’une étiquette collée sur le grille-pain) exhaler des effluves délicieux, est resté tout blanc : l’appareil n’était pas branché ! Mais nous avons fini par déjeuner.

Départ vers 8h 15 pour Monreale.

La route longe la côte, de l’ouest vers le nord. Nous traversons d’abord des zones cultivées mais le paysage devient de plus en plus vallonné et nous franchissons les vallées par des ponts et des viaducs de plus en plus longs et nombreux. Arrivant au bord de la mer Tyrrhénienne, le paysage présente un aspect de moyenne montagne. Le temps d’abord couvert s’éclaircit et le soleil apparaît.

Paysage de moyenne montagne

Au bord de la mer Tyrrhénienne

Passant non loin de l’aéroport Falcone, notre guide nous fait remarquer une petite maison blanche au pied de la falaise, qui porte l’inscription “No Mafia”. Elle a été édifiée en mémoire de la mort du juge Falcone, assassiné par la Mafia en 1992.

C’est une maison blanche, au pied de la colline…

Mais nous voilà à Palerme, d’où nous nous dirigeons vers Monreale, guidés par Jean-Paul, notre conférencier franco-sicilien. Cet homme ne tarit pas sur son sujet et son passionnant exposé commence devant la magnifique cathédrale.

La façade de la cathédrale de Monreale

Cet édifice, construit au XII° siècle par le roi normand Guillaume II, petit-fils de Roger II, faisait partie d’un ensemble beaucoup plus important, composé du palais royal et d’une abbaye bénédictine. Il n’en reste actuellement que  la cathédrale et le cloître de l’abbaye.

L’extérieur est étonnant : des architectes arabes ont construit l’abside et les chevets et ce sont des Normands qui ont élevé la façade et les tours. D’où le nom d’arabo-normand donné à ce style éclectique.

Le portique gris de la cathédrale

Nous entrons par un portique à colonnes gris plus tardif. L’intérieur est tout simplement somptueux. Une vraie splendeur. Nous avançons dans la nef.

La nef

Au-dessus des colonnes de réemploi, des mosaïques à reflets d’or nous racontent sur deux niveaux, à la manière d’un livre d’images, Adam et Ève, Noé, Abraham, Isaac et Jacob.

Les mosaïques : Adam et Ève

L’arche de Noé : la montée des animaux

Les animaux sortent de l’arche après le déluge

Abraham rencontre trois anges

Il les invite chez lui

Le sacrifice d’Isaac

Isaac, devenu aveugle, bénit Jacob qui a recouvert sa tête d’une peau d’agneau pour que son père le confonde avec son frère Esaü

Naturellement, notre conférencier nous commente tout cela à la lumière de ses recherches approfondies. Nous buvons ses paroles.

L’abside représente le Christ Pantocrator accompagné de saints et d’apôtres.

L’abside

Détail de l’abside : le Christ Pantocrator

Les tombeaux de Guillaume I° et Guillaume II sont visibles dans le bas-côté.

Les tombeaux des rois normands

Pénétrons dans la deuxième merveille :

le cloître.

Vue générale du cloître (1)

Vue générale du cloître (2)

94 colonnettes doubles, dont certaines au décor cosmatesque (= colonnettes incrustées de minuscules fragments de marbres colorés ou dorés à la feuille d’or, selon la technique cosmatesque), supportent de magnifiques chapiteaux historiés, qui racontent essentiellement des épisodes de la Bible.

Une des quatre colonnades

Les colonnettes du cloître de Monreale

Colonnes au décor cosmatesque

Chapiteau historié (1)

Chapiteau historié (2)

Chapiteau historié

Chapiteau historié (4)

Le cloître est actuellement restauré au scalpel : nous avons vu un artiste à l’œuvre !

Restauration d’un chapiteau

Il est bientôt 13h, notre restaurateur doit s’impatienter. Et pourtant il va devoir attendre, car nous profitons de l’heure du repas pour visiter le Palazzo Reale de Palerme et sa chapelle palatine !…

Retour à : Tour de Sicile

À suivre : Un après-midi à Palerme