Nouvelles enluminures

En complément des travaux présentés dans Vernissage et Genèse d’une passion, voici quelques nouvelles œuvres réalisées plus récemment.

Tout d’abord, j’ai refait avec quelques variantes la page de l’antiphonaire de l’office du matin de Noël.

Page d'antiphonaire

Page d’antiphonaire

Toujours dans le domaine religieux, voici une scène de l’Annonciation, inspirée d’un Livre d’Heures du XV° siècle. Lettrine D et texte calligraphié en gothique bâtarde qui dit : Seigneur, tu ouvriras mes lèvres

L'Annonciation

L’Annonciation

La scène représente l’ange Gabriel venant annoncer à la Vierge Marie qu’elle va être mère du Fils de Dieu. L’Esprit-Saint est symbolisé par une colombe au-dessus des deux personnages. Tout autour, des fleurs à profusion où l’on peut distinguer des fraises et un oiseau.

Puis, j’ai créé un MERCI à mon ami Jean-Pierre, qui m’est d’une aide précieuse. Cette enluminure recèle à la fois le clin d’œil à son travail d’écrivain et à la région Centre/Val-de-Loire et une allusion aux journaux de voyage.

Heureux qui comme Ulysse…

Heureux qui comme Ulysse…

Or libre sur mixtion à l’eau et aquarelle pour le bateau tel qu’on peut l’admirer dans la grande salle du palais Jacques-Cœur de Bourges. Et, en écriture onciale, un extrait du poème de Joachim du Bellay : Heureux qui comme Ulysse…

Mon ancien collègue Alain D. est parti à la retraite après toute une carrière de professeur d’anglais. D’où mon choix pour deux motifs celtiques inspirés du Livre de Kells, évangéliaire du début du IX° siècle, actuellement à la bibliothèque du Trinity College de Dublin.

Initiales A et D

Initiales A et D

Le “A” à base de spirales et d’entrelacs, le “D” animé d’un oiseau stylisé.

Le même jour, notre autre collègue Marie-Paul quittait elle aussi son poste de professeur de biologie. Comme de plus elle se passionne pour le jardin auquel elle envisage de consacrer une partie de son temps de retraitée, j’ai fait appel aux fleurs et aux papillons qui illustrent les Grandes Heures d’Anne de Bretagne. Le tout à l’aquarelle.

Fleurs et papillon

Fleurs et papillon

Enfin, j’ai réalisé pour la sœur d’une amie le prénom Christiane, en écriture gothique, entouré de feuilles de lierre, comme on en voit dans le Psautier du Duc Jean de Berry.

Pour Christiane

Pour Christiane

Dans ce motif, l’or libre alterne avec l’aquarelle et la lettrine à fond bleu outremer est marquée de fins rehauts blancs.

À bientôt pour de nouvelles enluminures…