Novgorod

Aujourd’hui, la journée est entièrement consacrée à la visite de Novgorod, à 190 km de Saint-Pétersbourg, sur les bords du lac Ilmen. Il est fait mention de cette “grande nouvelle cité” depuis le milieu du IX° siècle, à l’époque où les tribus slaves firent appel au Scandinave Rurik pour gouverner leur État. La dynastie fondée par ce dernier régna sur la Russie pendant plus de 700 ans. Lorsqu’en 1862 la Russie célébra son millénaire, c’est à Novgorod que fut installé le monument commémorant cette date importante.

Monument Millenium de la Russie

Monument Millenium de la Russie

La ville étant traversée par le fleuve Volkhov, les princes de la région, dès le X° siècle,  établirent une route commerciale de la Baltique à l’Asie en suivant les étapes suivantes : la Neva, le lac Ladoga, le fleuve Volkhov, le lac Ilmen, la Volga et enfin la mer Caspienne. On peut encore voir près du fleuve les arcades commerciales, mais les bateaux qui sillonnent le Volkhov servent plutôt au tourisme et à la plaisance.

Arcades de la galerie marchande

Arcades de la galerie marchande

Le fleuve Volkhov

Le fleuve Volkhov

Au centre de la ville, près du fleuve, se dresse le kremlin, déjà connu en 1044 et entouré à l’époque de fortifications en bois. Vers le XIV° siècle, la citadelle était protégée par des murailles de pierre avec des tours puissantes.

La muraille du kremlin

La muraille du kremlin

À l’intérieur du kremlin, se trouve la plus ancienne église chrétienne sur le territoire russe, la cathédrale Sainte-Sophie. En 989, c’était déjà un édifice en bois à 13 coupoles. Vers 1045, le grand-prince Vladimir la remplaça par l’église à 5 coupoles que l’on peut voir aujourd’hui. Devenue musée pendant des années, elle est rouverte au culte depuis 1991 et renferme l’icône miraculeuse de la Vierge du Signe.

La cathédrale Sainte-Sophie

La cathédrale Sainte-Sophie

Le dôme central doré

Le dôme central doré

L’une de ses portes, dite porte de Magdebourg, est très richement décorée.

La porte de Magdebourg

La porte de Magdebourg

Détail de la porte de Magdebourg - La Nativité

Détail de la porte de Magdebourg – La Nativité

À l’intérieur, on peut admirer des fresques du XII° siècle.

Fresques de Sainte-Sophie

Fresques de Sainte-Sophie

Tout à côté, se trouve le palais à facettes de l’archevêque.

Le palais de l'archevêque

Le palais de l’archevêque

Et près de la muraille, s’élève le campanile.

Le campanile

Le campanile

De l’autre côté du fleuve, tout près des arcades de la galerie marchande, nous avons pu admirer le complexe d’églises de Yaroslavo Dvoritche.

Autre église de Novgorod (1)

Autre église de Novgorod

À quelques kilomètres de Novgorod, voilà le monastère Saint-Georges. Lui aussi est entouré de murs et surveillé par un beffroi.

Beffroi du monastère

Beffroi du monastère

À l’un des angles de la muraille, veille la tour de l’archange saint Michel et à l’autre angle c’est la cathédrale de l’Exaltation de la croix.

Tour de l'archange Saint Michel

Tour de l’archange Saint Michel

Cathédrale de l'Exaltation de la Croix

Cathédrale de l’Exaltation de la Croix

À l’intérieur du monastère, coexistent plusieurs édifices religieux : la cathédrale du Sauveur avec ses cinq bulbes gris…

Cathédrale du Sauveur

Cathédrale du Sauveur

…et naturellement le bâtiment essentiel, la cathédrale Saint-Georges dont l’intérieur comporte des fresques magnifiques.

La cathédrale Saint-Georges

La cathédrale Saint-Georges

Cathédrale Saint-Georges-Intérieur

Cathédrale Saint-Georges-Intérieur

Cathédrale Saint-Georges-Fresques

Cathédrale Saint-Georges-Fresques

Cathédrale Saint-Georges-Le lavement des pieds

Cathédrale Saint-Georges-Le lavement des pieds

À la sortie du monastère, notre programme prévoit la visite d’un musée d’architecture en bois. De tous temps, le bois a été le principal matériau de construction à Novgorod. Dans les années 1960, il fut décidé de créer à Vitoslavlitsy un musée d’architecture traditionnelle en bois russe. On y transféra des isbas, des églises et des moulins à vent provenant des villages de la région.

Église en bois

Église en bois

Autre église

Autre église

Les visiteurs en visitant cette isba reconstituée peuvent se faire une idée assez exacte de la vie quotidienne à cette époque. De nombreux objets utilisés par les paysans au XIX° siècle y sont rassemblés.

Une isba

Une isba

Des meubles simples mais solides, des ustensiles de cuisine à base de bois et de terre, beaucoup de linge brodé et de nombreux objets en écorce de bouleau tressée : sacs, sandales, paniers, étuis, récipients en tous genres.

La pièce principale

La pièce principale

La cuisine

La cuisine

Ustensiles de cuisine

Ustensiles de cuisine

Bien entendu, dans l’angle de la cuisine, l’autel à la Vierge, et en soupente les lits des enfants.

L'autel domestique

L’autel domestique

Lits en soupente

Lits en soupente

Au rez-de-chaussée, sont exposés des outils de culture et des chariots.

Un chariot

Un chariot

L’isba elle-même est solidement construite de rondins et joliment décorée de plaques de bouleau sculptées comme de la dentelle. Le balcon et les auvents sont à la fois utiles et très décoratifs.

Détails de construction de l'isba

Détails de construction de l’isba

Éléments décoratifs (1)

Éléments décoratifs (1)

Éléments décoratifs (2)

Éléments décoratifs (2)

Isbas, églises et moulins à vent constituent un joli souvenir d’autrefois, pieusement conservé.