Visite de Mexico

Ce printemps nous semblait le moment idéal pour visiter le Mexique, pays marqué par les traditions indiennes et la colonisation espagnole.

De bon matin, nous quittons l’hôtel pour découvrir la capitale, Mexico, et surtout son centre historique. Nous rencontrons d’abord le Palais des Beaux-Arts, construit à l’occasion du centenaire de l’indépendance du pays, qui abrite le Théâtre National.

Le palais des Beaux-Arts

Le palais des Beaux-Arts

Sa façade Art Nouveau recouverte de marbre, et les dômes de céramique au sommet desquels l’aigle mexicain semble s’envoler, font de ce monument l’un des plus beaux du centre-ville.

Tout près, le parc de l’Alameda …

Le parc de l'Alameda

Le parc de l’Alameda

…compte de nombreuses statues, une fontaine baroque et l’Hémicycle à Juarez, inauguré lui aussi pour le centenaire de l’indépendance.

L'Hémicycle à Juarez

L’Hémicycle à Juarez

Les jacarandas commencent à fleurir.

Voici à présent la tour latino-américaine, premier gratte-ciel de Mexico, construit vers le milieu du 20° siècle.

La tour latino-américaine

La tour latino-américaine

Notre balade se poursuit. Un musicien de rue met un peu d’animation dans le quartier…

Musicien de rue

Musicien de rue

…alors que nous approchons de la casa de los azulejos, un ancien palais dont la façade est  entièrement recouverte de carreaux de faïence bleu et blanc.

La casa de los azulejos

La casa de los azulejos

À l’intérieur, se trouve actuellement un restaurant dont les serveuses portent le costume traditionnel.

L'intérieur du restaurant

L’intérieur du restaurant

Dans ce quartier, notre guide nous fait remarquer que certains immeubles semblent s’écarter dangereusement.

L'écartement des murs

L’écartement des murs

Le sol trop meuble en est la cause, car Mexico a été construite sur un lac.

Plus loin, nous faisons une halte à la pâtisserie Ideal, spécialisée dans la confection de gâteaux festifs très spectaculaires. Pour des mariages ou des anniversaires, on y propose des pièces montées très colorées et d’un poids conséquent.

A la pâtisserie Ideal

A la pâtisserie Ideal

Dans la rue, des petits commerçants offrent aux passants pressés des repas rapides : tacos, sandwichs ou tartes en tous genres.

Nous voici à présent devant la maison de la famille San Mateo Valparaiso.

Palais de Iturbide

Palais de Iturbide

Agustin de Iturbide y séjourna. Devenu empereur du Mexique, il donna son nom au palais.

Nous approchons du Zocalo, l’immense place centrale de la capitale, encore appelée place de la Constitution. Tout autour de cette place, s’alignent le palais national, la mairie et la cathédrale.

La cathédrale métropolitaine mélange les styles Renaissance, baroque et néoclassique. Sa façade est encadrée de deux hautes tours.

La cathédrale de Mexico

La cathédrale de Mexico

Accolée sur le côté de la cathédrale, l’église du Sagrario Metropolitano témoigne du style baroque de l’architecte Churriguera.

Le Sagrario Metropolitano

Le Sagrario Metropolitano

Sur un autre côté du Zocalo, le Palais National a été construit à l’emplacement du palais de l’empereur aztèque Moctezuma.

Le Palacio Nacional

Le Palacio Nacional

Il abrite actuellement les bureaux de la Présidence et le Ministère des Finances. À l’intérieur, le peintre Diego Rivera a exécuté des fresques célébrant l’histoire du Mexique.

Tout près, le Mont-de-Piété occupe un bâtiment du XVI° siècle au pied duquel a été installé un jardin sec.

Le Mont-de-Piété

Le Mont-de-Piété

La Poste centrale de Mexico se trouve elle aussi dans un bâtiment magnifique.

La Poste centrale de Mexico

La Poste centrale de Mexico

Dans un angle du Zocalo, on peut voir les restes d’un temple aztèque, le Templo Mayor.

Tenochtitlan

Tenochtitlan

Ce temple a une histoire.

Le dieu de la guerre des Aztèques, Huitzilopochtli, avait ordonné à son peuple de s’installer “là où ils verraient un aigle perché sur un cactus et dévorant un serpent”. Or, ils l’aperçurent sur une île du lac de Texcoco. C’est là qu’ils s’établirent et y construisirent un temple dédié à ce dieu ainsi qu’à Tlaloc, dieu de la pluie.

Le templo mayor

Le templo mayor

Commencé vers 1325, il fut agrandi plusieurs fois, la pyramide d’origine étant chaque fois recouverte d’une nouvelle pyramide. Le Templo Mayor était le théâtre d’importantes cérémonies et de sacrifices humains : le courroux des dieux s’apaisait grâce à l’offrande de cœurs humains encore palpitants. On dit qu’en 1487, pour fêter un nouvel agrandissement de ce temple, on aurait ainsi sacrifié 20000 prisonniers !…

Détruit en grande partie par les Espagnols, il n’en reste que des ruines.

C’est à présent le moment de nous rendre à Teotihuacan. En route, nous flânons devant les vitrines des magasins de mode et nous croisons des taxis…

Taxi mexicain

Taxi mexicain

… qui, dans ce pays, arborent de vives couleurs.

Fleche droite vert