Arrivée à Khajuraho

Mardi 12 décembre

Départ : 9h. Nous avons bien dormi et plus longtemps, c’est le grand luxe.

Le bus nous emmène vers Khajuraho. Pendant les heures de route, nous avons tout loisir d’observer la vie dans les petits villages traversés. Ici, un homme fait sa toilette dans la cour, là, un paysan fabrique des balais. Nous descendons le voir travailler et achetons une de ses productions. Plus loin, une vache prend un bain avec délices.

Jeune homme à sa toilette

Fabrique artisanale de balais

Séance de thermalisme pour vache sacrée

Et Sandeep nous parle du mariage en Inde, autrefois et maintenant. Les mariages arrangés représentent encore 95% des mariages. Et il nous a raconté les circonstances de son propre mariage qui est l’illustration parfaite de la puissance de la tradition en ce domaine. Car, en dépit de son désir profond de venir en France et de ne pas se marier auparavant, en dépit  de son souhait de choisir sa fiancée lui-même, ses parents, après plusieurs essais infructueux, ont réussi à le “piéger”. Il ne lui restait plus que le choix de respecter la tradition ou de se séparer définitivement de sa famille. Ce qu’il ne souhaitait évidemment pas.

Il nous a aussi parlé des salaires, du droit à travailler et de l’interdiction de recevoir de l’argent de l’État sans un travail, si modeste soit-il. Enfin, il a abordé le système de Sécurité Sociale.

Vers 13h, nous arrivons à Khajuraho et prenons aussitôt un déjeuner-buffet au Radisson Jass où nous allons nous installer pour la nuit. Inutile de détailler le menu, c’est toujours le même à quelques variantes près.

En début d’après-midi, nous avons relâche jusqu’à 15h 15. Puis notre guide nous a montré deux petits temples. Le Duladeo Temple, le plus récent du site, est dédié à Shiva. La tour aux lignes courbes, qui abrite le sanctuaire, est recouverte de sculptures exubérantes parmi lesquelles on remarque des scènes réalistes où les soldats partent à la guerre, accompagnés d’éléphants…

La tour du Duladeo Temple

Départ pour la guerre

…des nymphes dansantes et des êtres célestes volants…

Êtres célestes volants

…une figure hybride de dieu à tête de taureau…

Dieu à tête de taureau

…et plusieurs images du couple Shiva/Parvati.

Le dieu Shiva

Shiva/Parvati

Shiva/Parvati

Ces dieux, tout à leurs gestes de tendresse, semblent ignorer les misères que l’on inflige aux pauvres bêtes qui les encadrent : on comprend pourquoi ils ont l’air énervés !…

Situé près d’une école, le petit temple de Chaturbhuja, dédié à Vishnou, présente plusieurs éléments intéressants : une déesse à tête de lionne, un être mi-homme/mi-femme (si l’on observe sa poitrine aux seins très différents) et une statue de Vishnou à quatre bras, debout dans une position d’élégant déhanché…

Le petit temple de Chaturbhuja

La déesse à tête de lionne

Personnage mi-homme/mi-femme

Le dieu Vishnou

Nouveau temps libre à l’hôtel pour se préparer  pour la soirée, car à 18h 45 est programmé un spectacle de danses. C’est léger, joyeux, rythmé, coloré, un peu kitsch. Nous sommes loin des danses cambodgiennes qui évoquent des apsaras. Ici, c’est plutôt ambiance Bollywood, mais  agréable à regarder.

Spectacle de danses (1)

Spectacle de danses (2)

Spectacle de danses (3)

Spectacle de danses (4)

Spectacle de danses (5)

Au retour, repas sympa autour d’un buffet. Cette nuit, nous dormirons si les Chinois qui ont investi l’hôtel cessent leur vacarme dans le hall…

Retour vers : Voyage au pays des maharajas

À suivre : Les sculptures érotiques de Khajuraho