De Hué à Hoï An

   Nous quittons Hué pour rejoindre Hoï An.

   Dans les villages que nous traversons, partout de l’eau, des rizières partiellement inondées où pâture le bétail et des zones de pêche où émergent des pièges à poissons. On remarque, à quelque distance du rivage, les petits bateaux-tonneaux des pêcheurs.

Hué, Hoï An, Vietnam

Un bateau-tonneau.

   Et, posés sur la plage, les curieux bateaux ronds qui leur servent à aller du rivage au bateau-tonneau.

Hué, Hoï An, Vietnam

Bateaux-paniers sur la plage.

   Le guide nous explique que, lors de la fête des pêcheurs, plusieurs jeunes s’entassent sur ces minuscules embarcations appelées bateaux-paniers, en bambou tressé enduit de graisse ou de goudron, pour faire la course. Il dit que les accidents ne sont pas rares, même s’ils sont souvent sans gravité.

   Nous faisons un arrêt sur la route du col des Nuages, près d’un très joli village de pêcheurs, sis dans un décor pittoresque.

Hué, Hoï An, Vietnam

Joli village de pêcheurs.

   Passé le col, d’où nous avons une vue magnifique sur la plage, nous redescendons vers la ville balnéaire de Da Nang. Le sol des collines voisines recèle du marbre de toutes les couleurs. Voilà pourquoi notre guide nous arrête dans un atelier où les artisans sculptent des Bouddhas, rieurs ou en méditation.

Hué, Hoï An, Vietnam

Statue de Bouddha en méditation.

Hué, Hoï An, Vietnam

Statue de Bouddha rieur.

Encore quelques kilomètres et nous voici à Hoï An.Fleche droite vert