Les chapeaux de Panama

Becal est une jolie petite ville aux maisons colorées que l’on peut visiter dans une sorte de pousse-pousse.

À Becal

À Becal

Elle est réputée pour ses chapeaux, appelés panamas car les ouvriers du canal de Panama se protégeaient du soleil ardent avec ces coiffures. Ce monument érigé sur la place principale montre bien qu’ils font la fierté de la ville.

Le monument aux chapeaux

Le monument aux chapeaux

Nous voilà dans la rue des artisans…

Le magasin d'Alfredo

Le magasin d’Alfredo

…devant l’atelier d’Alfredo, qui les fabrique selon une méthode ancestrale.

On prend des feuilles de palmier que l’on fend à l’aide d’une sorte de cure-dents pour obtenir des lanières plus ou moins fines.

Les feuilles de palmier

Les feuilles de palmier

Le travail de la fibre

Le travail de la fibre

La feuille découpée en minces lanières

La feuille découpée en minces lanières

On peut les teindre (toujours avec des colorants naturels : feuilles ou fleurs) ou les laisser dans leur couleur naturelle.

Couleur naturelle

Couleur naturelle

Teinture verte

Teinture verte

Teinture rose

Teinture rose

Fibres prêtes à être tissées

Fibres prêtes à être tissées

Ces lanières sont ensuite tissées dans une grotte humide pour assouplir les fibres.

Tissage et formes à chapeaux

Tissage et formes à chapeaux

Puis, le chapeau doit passer dans une presse.

Presse à chapeaux

Presse à chapeaux

Le résultat est merveilleux : un panama aux fibres les plus fines est très lisse, doux comme la soie et d’une souplesse incroyable.

Dans le magasin

Dans le magasin

Le voyageur peut l’emporter sans crainte dans sa valise, roulé serré : il reprendra sa forme initiale à l’arrivée, sans le moindre pli.

Et, quelle chance ! Les femmes peuvent aussi le porter!…

Fleche droite vert