Les chutes d’Iguazu

Roberto, notre guide, est brésilien. Il nous accompagnera pendant deux jours pour admirer la 8° merveille du monde : les chutes d’Iguazu, situées juste à la frontière du Paraguay, de l’Argentine et du Brésil. Aujourd’hui, nous resterons côté argentin.

Un petit train nous emmène jusqu’au point de départ des parcours aménagés. Sur le plan, nous repérons les deux circuits : le passage supérieur qui offre des vues d’en haut et le passage inférieur qui mène au pied des chutes.

Le plan du site

Le plan du site

Depuis les passerelles, nous découvrons progressivement le site sur 650 mètres.

Parcours supérieur-1

Parcours supérieur-1

Les appareils-photos crépitent et chacun est heureux d’être filmé devant un arrière-plan aussi prestigieux.

Parcours supérieur-2

Parcours supérieur-2

Le fleuve Iguazu se jette dans le vide par des dizaines et des dizaines de cascades.

Après le repas, nous suivons le passage inférieur.

Parcours inférieur-1

Parcours inférieur-1

Le spectacle est de plus en plus beau. De nombreux points de vue nous offrent une vision toujours différente selon les angles.

Parcours inférieur-2

Parcours inférieur-2

Par endroits, l’eau s’engouffre dans une brèche, formant un panorama magnifique.

La brèche

La brèche

Arrivés au point le plus bas, nous enfilons gilets de sauvetage et ponchos à capuche imperméables, nous protégeons caméras et appareils-photos car nous embarquons sur des Zodiacs pour s’approcher au plus près des chutes.

Le Zodiac

Le Zodiac

Toutefois, l’expérience est moins intéressante qu’il n’y paraît : le pilote prend plus de plaisir à inonder les passagers en fonçant à toute allure vers le mur d’eau qu’à faire découvrir les chutes sous un angle nouveau.

En Zodiac, à l'approche des chutes

En Zodiac, à l’approche des chutes

Nous revenons mouillés et un peu déçus.

Le lendemain, Roberto nous conduit au Brésil pour voir les chutes depuis l’autre rive du fleuve Iguazu. Le spectacle est encore plus beau que côté argentin.

Les chutes vues du Brésil-1

Les chutes vues du Brésil-1

Plus on avance et plus le site est grandiose.

Les chutes vues du Brésil-2

Les chutes vues du Brésil-2

Plus de 250 cascades se jetant dans le vide au même endroit forment un tableau unique et saisissant.

Les chutes vues du Brésil-3

Les chutes vues du Brésil-3

Les passerelles parfaitement aménagées permettent de s’approcher si près qu’il faut protéger les appareils des embruns.

Vue depuis les passerelles

Vue depuis les passerelles

De magnifiques arcs-en-ciel magnifient encore le spectacle devant la Gorge du Diable.

Arc-en-ciel

Arc-en-ciel

Le clou se trouve juste à côté de l’ascenseur qui conduit au restaurant. De là, on peut toucher le mur d’eau et observer les oiseaux qui le traversent d’un coup d’aile pour rejoindre leur nid derrière la cascade.

Le mur d'eau

Le mur d’eau

Les yeux éblouis par toutes ces merveilles, nous montons au restaurant panoramique Porto Canoas d’où nous pouvons jeter un dernier coup d’œil sur ce site hors du commun.

Vue depuis le restaurant panoramique

Vue depuis le restaurant panoramique

L’après-midi est consacré à la visite du Parc aux Oiseaux. Au milieu de plantes tropicales exubérantes, vivent des ibis rouges, des toucans, des gallinacés inconnus de nos régions et de très nombreuses espèces de perroquets et d’aras. Un espace est réservé aux papillons, très beaux mais très difficiles à fixer sur la pellicule.(Voir la page “Aras, lamas, toucans et compagnie…”).

Nous aurons eu une fois de plus beaucoup de chance, car, la veille de notre arrivée à Iguazu, il pleuvait. Nous avons bénéficié d’un soleil magnifique pendant ces deux jours et demain il pleuvra de nouveau : en fait, il pleut déjà !

Il est temps de nous envoler vers la région de Salta, dans la Cordillère des Andes.

Fleche droite vert