Ragusa Ibla

Après le déjeuner, direction Raguse.

Il faut une bonne heure et demie de route à travers un paysage de collines mais aussi de culture et d’élevage : les vaches d’ici sont rousses ou brun foncé et on cultive la vigne, l’olivier et les arbres fruitiers.

Sur la route de Raguse

Les serres où l’on cultive les primeurs

Plantation d’oliviers

Les jolies vaches de la région de Raguse

Nous voici bientôt à l’hôtel Poggio del Sole où l’on s’installe pour une nuit. Après une heure de temps libre, vient le moment de la découverte de la vieille ville. C’est Éva la Lyonnaise qui conduit la visite de Ragusa Ibla, la ville basse, aux ruelles enchevêtrées.

Ragusa Ibla – Le plan

Raguse, la ville à deux étages

Commençons par le porche de Saint Georges, tout ce qui reste de l’église détruite lors du terrible séisme de 1693.

Le porche de Saint-Georges

Le porche Saint-Georges – Détail

On parvient quand même à reconnaître saint Georges, à cheval, transperçant de sa lance un énorme dragon. Mais la sculpture est très endommagée.

Puis, nous traversons un joli jardin bordé de palmiers où se dresse l’église Saint-Jacques, dont la particularité réside dans le pavement en  calcaire noirci par le pétrole et dans la voûte en trompe-l’œil. On vénère ici la vierge protectrice des femmes au moment de l’accouchement.

L’allée de palmiers

Le clocher de l’église Saint-Jacques

Statue de saint Jacques le Majeur

L’étrange pavement taché de pétrole

La voûte en trompe-l’œil

La vierge, protectrice des parturientes

Nous poursuivons la visite de Raguse, petite ville proprette, calme et tranquille, où s’élèvent l’église baroque dédiée à saint Joseph et plus haut le Duomo, baroque également.

L’église Saint-Joseph

Quelques explications sur la mafia, la famille des “Guépards” et quelques belles maisons pimentent le sujet. Plus prosaïquement, passant près d’un chocolatier réputé, nous ne résistons pas à l’acquisition de quelques tablettes aux parfums inattendus et même d’un salami local qui se révèlera un délice !…

L’Hôtel de Ville

Le portail du palais Arezzo di Donnafugata

Maison du Cercle de conversation

Remarquer que cette jolie maison bleue, dite du Cercle de Conversation, fut utilisée comme décor à maintes reprises lors du tournage de films ou de séries.

Jolies maisons à balcon

Vers 19h, Laura nous convie à un apéritif en plein air, près du Duomo.

Le Duomo, au coucher du soleil

Apéritif près du Duomo

Ce soir, nous dînerons au restaurant-trattoria Antarès. Au menu : aubergines moulées autour de la ricotta, raviolis sauce tomate fourrés de ricotta et autres petites pâtes garnies de lardons, fraises avec un petit gâteau fourré à la pistache.

Le restaurant Antarès

Aubergines à la ricotta

Raviolis fourrés à la ricotta

La jolie salle voûtée résonne beaucoup, ce qui rend la conversation difficile.

Vers 22h 45, l’heure est venue de nous diriger vers les navettes qui nous ramèneront à l’hôtel.

À l’hôtel Poggio del Sole

Une douche et au lit : demain, beaucoup de découvertes nous attendent.

Retour à : Tour de Sicile

À suivre : Merveilleuses mosaïques de la Villa du Casale