À table

Dire que l’on mange bien en Argentine est un euphémisme.

Les petits déjeuners ressemblent à ceux que l’on peut rencontrer dans les bons hôtels européens :

Petit déjeuner-1

Petit déjeuner-1

fruits frais ou cuits, charcuteries variées, œufs, fromages, pâtisseries, pains et boissons fraîches et chaudes.

Petit déjeuner-2

Petit déjeuner-2

Certains établissements proposent en plus des plats chauds cuisinés. Rien ne manque pour bien démarrer la journée…

Petit déjeuner à Cafayate

Petit déjeuner à Cafayate

À midi et le soir, les menus ne sont peut-être pas très variés, mais les parts sont très copieuses et la cuisson des viandes frise l’excellence.

Notre première expérience s’est déroulée à La Bistecca à Buenos Aires. Ce restaurant, très bien nommé, proposait, outre hors-d’œuvre…

Buffet de hors-d'œuvre à La Bistecca

Buffet de hors-d’œuvre à La Bistecca

…pâtes et poissons, tout un choix de grillades cuites sous les yeux du client : ici, on appelle cela une parillada. Et parmi les nombreux desserts , une merveilleuse fontaine de chocolat attirait bien des amateurs.

La fontaine de chocolat

La fontaine de chocolat

Bien sûr, à Ushuaia, nous avons goûté aux araignées de mer.

Araignée de mer

Araignée de mer

Les restaurants italiens sont nombreux dans ce pays fortement marqué par l’immigration. Voilà pourquoi bruschettas et raviolis nous ont parfois été proposés.

Mais à El Calafate, au retour de notre expédition au glacier Perito Moreno, nous avons dîné chez Don Pichon. Quel merveilleux endroit ! Après l’habituelle empanada (sorte de chausson fourré à la viande, aux légumes ou au fromage)…

Empanada

Empanada

…on a vu arriver sur la table un plat chargé de grillades en tous genres.

Plat de grillades chez Don Pichon

Plat de grillades chez Don Pichon

Trois plats pour douze convives, le tout accompagné de frites : même ceux d’entre nous dotés d’un solide appétit ne pouvaient avoir raison d’une telle quantité de nourriture. Un petit tour aux cuisines m’a fait découvrir les cuisiniers, le gril…

Les cuisiniers chez Don Pichon

Les cuisiniers chez Don Pichon

…et le barbecue extraordinaire où quatre animaux entiers étaient écartelés sur des grandes broches en croix placées au-dessus d’un lit de braises rougeoyantes. On appelle cela un asado.

Un asado

Un asado

Spectacle assuré, viande délicieuse, cuite à point, ambiance chaleureuse : une bonne soirée…

Dans les Andes, à Humahuaca, nous avons déjeuné dans une pena.

La pena de Fortunato

La pena de Fortunato

C’est un lieu où l’on peut se restaurer tout en écoutant de la musique locale. Notre hôte, un ancien instituteur poète à ses heures, a fondé un petit orchestre  et a même fabriqué de ses mains un étrange instrument de musique au son un peu trop discordant à mon goût. Pendant le spectacle, on nous a servi du fromage de chèvre accompagné d’un épi de maïs grillé…

Fromage de chèvre et maïs grillé

Fromage de chèvre et maïs grillé

…suivi de tamales, pâté cuit dans des feuilles de maïs, dont je n’ai pas eu envie de demander la recette…

Tamales

Tamales

À Salta, le restaurant La Posta nous a proposé une belle grillade de bœuf.

Au restaurant La Posta de Salta

Au restaurant La Posta de Salta

Toujours dans les Andes, nous nous sommes arrêtés au Parador “Posta de las Cabras”. Comme l’indique ce nom, on élève ici des chèvres : l’une d’elles, en photo sur le mur, a gagné un concours agricole (sorte de Salon de l’Agriculture local) et naturellement, au menu ce jour-là figurait une belle assiette de chèvre grillée.

Viande de chèvre grillée

Viande de chèvre grillée

Avant de quitter les Andes, à Payogasta, nous avons goûté à des variétés de pommes de terre inconnues.

Pommes de terre à Payogasta

Pommes de terre à Payogasta

De retour à Buenos Aires, notre guide Noémie nous a conduits au Café Tortoni : une institution ici. Bien sûr, on peut y boire bière, café ou chocolat. Mais ce lieu, fondé par un immigré français, est chargé d’histoire. Il a conservé sa décoration d’origine de style art déco et les murs sont couverts des portraits (photos ou bustes) des célébrités qui l’ont fréquenté : le musicien Carlos Gardel voisine avec l’écrivain Jorge Borges ou le peintre Benito Quinquela Martin, Pirandello ou Garcia Lorca. Chaque semaine, les amateurs peuvent y assister à une soirée tango. (Voir la page consacrée à Buenos Aires-2)

Enfin, juste avant de se rendre à l’aéroport pour rentrer en France, nous avons pris un dernier repas argentin dans le quartier du Tigre à proximité de Buenos Aires, au restaurant Gato Blanco.

Au Gato Blanco-Buenos Aires

Au Gato Blanco-Buenos Aires

On s’y rend en bateau car il est situé sur une île. Au menu, du poisson, plus précisément une belle truite du rio de la Plata.

Belle truite du rio

Belle truite du rio

L’une de mes compagnes de voyage préféra du bœuf. Quand on lui apporta son assiette, nous avons cru tout d’abord qu’il s’agissait d’un plat pour deux ou trois convives. Son “steak argentin” ressemblait à un petit rôti de plus de 500 grammes et d’au moins 7 centimètres d’épaisseur ! Décidément, les Argentins ne rognent pas sur les quantités. Il se dit ici que “les Français mangent peu “. Nous avons semble-t-il quelques excuses ! Un dicton argentin dit aussi  : “Quand l’estomac est plein, le cœur est satisfait “. Cette phrase, à elle seule, pourrait résumer la philosophie du pays en matière de nourriture !

Bien entendu, on mange aussi des desserts. Parmi les spécialités, on note les alfajores, sortes de petits gâteaux fourrés de confiture de lait épaisse et savoureuse appelée “dulce de leche“.

Fabrique d'alfajores

Fabrique d’alfajores

Toujours à Buenos Aires, nous avons pu pénétrer dans une boulangerie qui fabrique du pain français. Cet établissement fait aussi salon de thé.

Boulangerie de pain français à Buenos Aires

Boulangerie de pain français à Buenos Aires

Mais que boit-on pour arroser tout ça ? De l’eau bien sûr. Mais aussi de l’excellente bière locale. J’ai bien aimé la Salta, la Beagle,

Bière Beagle

Bière Beagle

et surtout la Quilmès.

Les Argentins boivent aussi du maté : on garnit sa tasse de feuilles de maté, on arrose d’eau bouillante et on boit lentement à l’aide de la bombilla, une sorte de pipette à trous qui évite d’aspirer les feuilles.

Tasses à maté

Tasses à maté

Dans les magasins, on en trouve en bois mais aussi fabriquées à partir de calebasses évidées.

Mais l’Argentine est l’autre pays du vin. Le touriste passe obligatoirement par la case “dîner dans une bodega “ dont les murs sont littéralement tapissés de bouteilles. Les cépages sont surtout d’origine européenne, comme le chardonnay, le merlot ou le cabernet sauvignon.

Cépage argentin

Cépage argentin

Mais on y trouve aussi le malbec ou le torrontés.

Vin argentin

Vin argentin

Au cours de notre séjour, nous traverserons de nombreux vignobles, visiterons deux exploitations viticoles…

Le vigneron de Payogasta

Le vigneron de Payogasta

…et serons conviés à plusieurs dégustations.

Dégustation de vin argentin

Dégustation de vin argentin

Certes, le vin, ici, n’atteint pas l’excellence de nos plus grands crus, mais il est cependant de grande qualité, puissant, corsé.

Nous avons là de sérieux concurrents !!!

Aras, lamas, toucans et compagnie >>>>